AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Naruto : Sekai Kaerizaki recrute 2 administrateurs & 2 ou 3 modérateurs.
Vous êtes intéresser ? Rendez-vous >ici<

Partagez | 
 

 Les liens du sang ne remplaceront jamais ceux du coeur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kana Harashi
Genin de Mizu No KuniGenin de Mizu No Kuni
avatar♦ Messages : 21
♦ Date d'inscription : 12/11/2010
♦ Age : 25
♦ Localisation : Voudrais-tu devenir astronaute ? ~

Carte de Ninja
♦ Points d'expériences:
0/200  (0/200)
♦ Informations:
MessageSujet: Les liens du sang ne remplaceront jamais ceux du coeur.   Mar 16 Nov - 11:03

Une difficulté n'en est plus une,
à partir du moment où vous en souriez,
où vous l'affrontez.


    Savez-vous pourquoi l’on se bat ? On se ne bat pas sans une raison bien précise, une décision prise depuis quelques temps. On ne se jette pas dans la gueule du loup impunément, sans raison, en toute conséquence de notre bêtise. C’est à cela que sert ce que l’on appelle communément « la raison » cette pulsion étrange qui parfois nous force à faire des choix et à en oublier d’autres, à ne pas se repentir, et surtout à oublier pourquoi nous nous battons. Extrêmement contradictoire et perturbateur, n’est-ce pas ? Bien des contes de fées existent, racontant milles et un mythes invraisemblables. Pourtant, même si l'on a cette raison qui nous pousse à ne croire que ce que l'on voit, une once d'âme en nous nous pousse toujours à chercher l'irréel et à découvrir enfin la vérité cachée derrière les secrets, falsifiée par les mensonges, traquée par les coups bas. Croyez-vous en la raison ? Tant pis pour vous alors...

    Cela faisait maintenant près d'un an qu'elle s'en était aller vers un monde meilleur. C'est d'ailleurs à peu près à cette période que les deux jeunes femmes avaient commencé à s'entrainer chacune de leur côté. Ce jour là pourtant, une impression bizarre s'instilla dans ses pensées. Quelque chose allait se passer. Elle le sentait. Quand elle ouvrit les yeux ce matin là, elle n'eut pas besoin de pratiquer un quelconque rituel, non. Elle se sentait parfaitement réveillée. Elle s'habilla comme à son habitude après avoir prit une douche et terminé par un jet d'eau froide, histoire d'être bien réveillée. Plus tard après une tartine à peine entamée elle sortit dehors. L'entrainement n'attendait pas.

    Le ciel était recouvert de sa délicate couleur cendrée. Elle pressait légèrement le pas, restant vigilante comme à son habitude, mais comme souvent, le village était bien calme à cette heure. Le terrain d'entrainement fut bientôt en vue et au moment où il ne lui restait plus qu'une centaine de mètre à faire, elle remarqua un jet d'eau puissant. Quelqu'un se trouvait déjà sur place à s'entrainer. Elle tira une grimace mais poursuivit son chemin comme si de rien était. Ce n'est qu'en remarquant une deuxième fois les gerbes d'eau elle reconnut cette maîtrise. Cétait Kanako. Elle s'approcha en silence et se posa sur une branche non loin. Elle regardait ses progrès avec un intérêt certain. Toute les deux avaient grandi et évolué. Dans le bon sens bien sûr. Elle analysa sa soeur encore quelques minutes avant de se faire remarquer.

    " Je vois que tu t'entraines toujours aussi dur, petite soeur. " avait-elle dit d'un ton calme, presque ironiquement vu qu'elles étaient nées le même jour, sautant de son perchoir pour atterrir au pied de l'arbre, soulevent un petit nuage de terre qui s'en alla au vent. " Ca fait longtemps que nous ne nous sommes plus croisées ici ... " remarqua-t-elle.

    Elle sourit à Kanako qui interrompit son entrainement un bref instant, chacune savait qu'il ne fallait jamais perdre de temps, elles devaient toutes deux devenirs le plus puissante possible, ne fut-ce que pour venger leur mère. Elles se l'étaient promis ... Et aussi de devenir Mizukage. Kana sortit l'un de ses éventails d'un geste vif. Elle avait déjà sa petite idée en tête. Testé les nouvelles capacités que Kanako avait acquise. Cela serait sans doute enrichissant. Une goute s'écrasa au sol, suivie de près part une deuxième, et ensuite, une multitude d'autres. Les deux jeunes filles restaient à se défier du regard un petit moment. Elle furent très vite trempée jusqu'aux os. Mais en habitant le pays de l'eau, elles y étaient habituées maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buzoku-taisen.forumactif.com/forum.htm
Kanako Kokoro
Genin de Mizu No KuniGenin de Mizu No Kuni
avatar♦ Messages : 20
♦ Date d'inscription : 05/11/2010
♦ Age : 22
♦ Localisation : Dans un monde qui n'appartient qu'a moi

Carte de Ninja
♦ Points d'expériences:
0/200  (0/200)
♦ Informations:
MessageSujet: Re: Les liens du sang ne remplaceront jamais ceux du coeur.   Sam 20 Nov - 2:58

    Depuis très tôt le matin, la jeune Kokoro s'était levé du pied droit, pour directement aller s'entrainer au terrain d'entrainement, il ne fallait point attendre. Elle devait s'entrainer encore et toujours, n'ayant même pas pensé à se doucher dès le matin, elle avait vite enfilé des vêtements quelconque comme à son habitude, ayant en même temps pris son sabre pour s'habituer à le contrôler. Tout de même, lors de sa marche pour aller au terrain, elle fut prise d'un flash back qui l'a fit stoppé. A force de trop repenser à sa mère, cela lui arrivait de temps à autres, ce n'était pas bien méchant. A peine arriver à destination, elle commença alors ses techniques de maîtrise de l'eau. Elle savait qu'il était peut-être un peu trop tôt pour s'entrainer, mais elle préfère cela, que de se faire espionner par des oreilles indiscrète.

    Un peu plus tard dans la mâtiné, elle forma une multitude de signe de main, pour malaxer son chakra avant de levé sa main au ciel pour faire apparaître des gerbes d'eau plutôt faible. Fronçant un peu les sourcils, elle se titilla la langue, cherchant ce qu'elle pourrait bien faire comme technique. Alors que sa soeur doit sans doute encore dormir. Elle s'installa alors au sol, songeant longuement pour réfléchir à un nom de technique. N'en trouvant aucune, elle essaya des multiples fois de lancer de grandes gerbes d'eau vers le ciel, elle se stoppa net, reprenant alors son souffle en soupirant longuement. Une voix la fit sortir de ses songes, tournant alors sa tête vers la brunette qui venait sans doute d'arriver. Elle inclina alors la tête sur le côté, se frottant un peu ses propres cheveux noire.

    A peine avoir repris un peu l'entrainement, elle remarqua que sa tendre soeur prit en main l'un de ses éventails. Elle se doutait de quelque chose, la demoiselle avait une idée en tête, mais laquelle ? Cela lui tortura l'esprit, elle prit alors son sabre de son fourreau, le mettant devant ses yeux, pour ensuite rendre le sourire à sa soeur de coeur. Une légère goutte d'eau s'installa sur le front de la demoiselle, levant alors son regard vers le ciel, pour voir une multitude de fines gouttelettes tomber au sol à côté d'elles, ainsi que sur les deux jeunes femmes. Souriant alors doucement, cela lui remplaçait la douche qu'elle n'avait point prise.

    Les deux femmes s'échangèrent alors un long et sinistre regard, ce qui fit sourire un peu plus Kanako, brandissant alors la lame de son sabre juste devant les yeux de la demoiselle en face d'elle.


    «Quand ma très chère soeur sort ses éventails, c'est qu'elle a quelque chose en tête, je me trompe ?
    » dit-elle doucement en mettant la lame de son sabre juste devant son ventre, passant lentement sa main libre sur le bout de la lame. Elle ferma alors doucement ses yeux, n'attendant point aucune réponse de sa part, même si elle s'attendait à une, s'avançant directement vers cette dernière, posant ses mains sur ses frêles épaules, pour sauter au-dessus d'elle, arrivant alors directement dans son dos, posant le manche de son sabre dans le dos de sa soeur. «Est-ce qu'un combat pour voir quel progrès avons-nous accumulé, convient-il à ma très chère soeur ?» Lui dit-elle, avant de lui sourire une nouvelle fois.
    Elle s'écarta alors, pour ne pas prendre un coup, attendant qu'elle se retourne, n'aimant point attaquer par derrière, surtout attaquer sa propre soeur, ce serait de tel mauvais goût et aussi une preuve de lâcheté...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kana Harashi
Genin de Mizu No KuniGenin de Mizu No Kuni
avatar♦ Messages : 21
♦ Date d'inscription : 12/11/2010
♦ Age : 25
♦ Localisation : Voudrais-tu devenir astronaute ? ~

Carte de Ninja
♦ Points d'expériences:
0/200  (0/200)
♦ Informations:
MessageSujet: Re: Les liens du sang ne remplaceront jamais ceux du coeur.   Sam 20 Nov - 14:32

Se souvenir ranime ;
Vouloir se souvenir détruit.


    Il est inutile de changer le passé car peut être est il appelé passé, mais un jour il a été destin et sans le destin je ne serais pas moi mais une pale image, sans personnalité, quelque chose de lisse, sans défauts, sans regrets... à quoi cela servirait-il? Si on pouvait changer le passé on serait faibles. Car ma force vient de toutes ces peines, regrets, ratés. Ma force c'est ma capacité à connaître mes faiblesse et a m'accepter malgré mes erreurs, c'est être en vie, faire des choix et parfois les regretter car c'est ça être humain.

    « Quand ma très chère soeur sort ses éventails, c'est qu'elle a quelque chose en tête, je me trompe ? Est-ce qu'un combat pour voir quel progrès avons-nous accumulé, convient-il à ma très chère soeur ? »
    La pluie continuait de tomber sur les deux jeunes femmes qui se faisaient face. Bientôt, elle furent trempées jusqu'au os mais aucune n'allait s'en plaindre. Elles étaient habituées aux intempéries de Kiri. Elle se sent comme le vent, légère. Ce n'est pas pour rien que son chakra à choisit cette affinité. Kana a toujours adoré le vent, parfois tolérant et d'autre fois destructeur. Sa soeur elle, c'était plutôt l'eau sa prédilection. Des élèments de force égale. Il ne serait simple pour aucune des deux de gagner. Seules leurs véritables forces seraient mise à l'épreuve. Kanako avait toujours eut plus de force physique. C'était un fait, Kana elle avait toujours été une enfant fragile. C'est un fait. On ne pouvait rien y changer. L'une armée de ses éventails, l'autre de son sabre, elles guettaient chacune le meilleur moment pour passer à l'offensive. Kanako avait toujours très bien su comment prendre les gestes de sa très chère soeur comme elle l'aimait l'appelée. Kana sourit, s'éventant légèrement un sourire aux lèvres.

    « Je vois que ma soeur n'a rien perdu de sa perspicacité. Je serais ravie de me mesurer à toi. »
    D'un geste vif, Kana partit à l'offensive. Kanako esquiva ce premier coup avec une aisance qu'elle avait parfaitement prévue, elle attendait que sa soeur se retourne, Kana sentait son regard dans son dos et se redrassa pour enfin se retourner. Elle avait voulut offrir une opportunité mais celle ci avait de toute évidence pas prévue cela. Kana ne s'approchait que très rarement de ses adversaires et le combat au corps à corps, c'est pas son truc. Elle sourit en fixant sa soeur, se mettant en position, un sourire illumina son visage. Elle la trouvait lente, comme si elle hésitait encore à commencer ce combat. Dans ces cas là, ils faut savoir attaquer les cordes sensibles. Elle savait qu'elle ne devrait pas mais les paroles coulèrent de sa bouche comme le fleuve coule vers la mer.

    « Je sais, toi aussi tu aimerais entendre encore une fois ses mots doux. dit-elle. Je le sais bien, toi aussi, tu aimerais te retrouver à nouveau dans ses bras, mais ça c'était avant. Tu as beau te dire que la vie, c'était mieux avant, lorsqu'elle était la, mais maman ne te reviendra pas. Alors avance ! »
    Elle savait qu'elle avait touché le point sensible de la jeune femme en face d'elle, mais il fallait qu'elle soit motivée. Il ne faut pas oublier le passé, mais il faut en oublier la douleur, abandonné ce fardeau ce fardeau qui ne fait que s'alourdir au fil des années qui passent. Kana se tint prête à contre-attaquer, la remarque qu'elle venait de faire était la clé de leur affrontement, elle le sentait. L'atmosphère changea tendis que la pluie continuait d'inonder le terrain, le rendant boueux et donnant un avantage certain à Kanako. Qu'a cela ne tienne, ce serait sans cadeaux pour les deux demoiselles. Il était temps de savoir a quel point elle voulait devenir Mizukage et venger Emiko. En position, Kana se préparait à lancer sa première attaque à l'aide de ses éventails.

    La vie est une météo incertaine. Il y a les jours de soleil et les jours de pluie. Le véritable bonheur n'est pas ce soleil, être exposé trop longtemps vous brûle, non le véritable bonheur est l'arc en ciel. Mélange ,équilibre fondamental entre les sentiments. Pourtant cet arc en ciel n'est-il pas, la représentation de la destruction de la pluie par l'astre solaire ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buzoku-taisen.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les liens du sang ne remplaceront jamais ceux du coeur.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les liens du sang ne remplaceront jamais ceux du coeur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto : Sekai Kaerizaki :: » Les Pays ღ :: » Mizu no Kuni ღ :: » Terrains d'entrainement ღ-
Sauter vers: